SUR LA ROUTE DES CHATEAUX

Journal « Sur la route des chateaux 2013 »

 

 Lundi 12 août :

 

Notre périple vers les contrées lointaines de l'Indre de Loire commence maintenant. Les bagages et les victuailles sont chargés dans nos chariots à moteurs et une fois que les jeunes sont passés aux commodités, l'heure du départ sonne. Sur la route, près de Chatellerault, un voyageur prénommé Sylvain rejoint notre troupe qui se compose de Nicolas, Lisa, François, Marjolaine et Julien.

Une fois arrivés à notre lieu de campement à Veigné, il est temps de nous installer et de monter nos abris. Chacun remplit ses fonctions et le camp se monte à bonne allure. Nous pouvons désormais nous ravitailler autour d'un pique-nique convivial puis discuter des règles de la communauté pendant le séjour. Ceci fait, les jeunes peuvent prendre un petit temps libre pendant que les anims finalisent le rangement du campement.

C'est bientôt l'heure du Conseil des Trois Guildes  Et les six jeunes accompagnés de Nicolas vont à la rencontre des messagers qui doivent arriver à l'entrée du camping. Mais ces derniers ne sont pas au rendez-vous « Où peuvent-ils bien être ? Nous retournons donc à notre campement où l'on rencontre trois personnages, représentants de la confrérie d'Alêpa, du nom de Sigma, Pixellion et Grammatique. Ils nous expliquent qu'ils sont les trois descendants des Chevaliers des mots, des gestes et des images. Ils sont venus pour confier une mission aux jeunes car, selon eux, ce sont les seuls à pouvoir les aider.

Trois guildes se forment donc. Nicolas et Sylvain pour la Guildes des Mots avec Grammatique, Marjolaine et Julien pour la Guilde des Images avec Pixellion et Lisa et François pour la Guilde des Gestes avec Sigma qui ne communique qu'avec des gestes.

Un carnet d'aventure est remis à chacun et pour sceller ces nouvelles unions, les sceaux et blasons de chaque Guilde sont créés. L'alliance des trois guildes est naît. Chaque jeune crée un personnage (nom, métier, armoiries de maison). L'aventure commence !!! Il faudra désormais être vigilant si les aventuriers veulent remplir leur mission : retrouver un parchemin secret qui a disparu !

Les représentants de la confrérie s'en vont alors que les jeunes compagnons de la guilde se séparent. Une partie ira chercher de quoi ripailler tandis que l'autre préparera le camp pour le dîner.
Le ventre rempli, nous décidons de faire une balade contée. A tour de rôle, chacun lit un conte facétieux de Nasreddin, « le fou qui était sage ».

 

Mardi 13 août :

 

Le lendemain, nous partons pour le château de Chenonceau. Sur le chemin, stupéfaction ! François découvre par hasard un morceau de parchemin roulé et scellé d'une ficelle. C'est une missive laissée par Pixellion, Grammatique et Sigma, leur donnant une piste pour leur quête. Ils ont aussi laissé un décodeur de message secret !

Arrivés à Chenonceau, nous nous installons sous un saule pleureur afin de de nous repaître. Nous traduisons le premier code : direction la chambre de Diane de Poitiers ! Chaque compagnon de la guilde prend très au sérieux sa mission et tous fouillent le château de fond en comble à la recherche d'indices. Après moult rebondissements, un ultime indice conduit les guildes au labyrinthe !

Ensemble, ils trouvent un morceau du parchemin secret et une lettre expliquant que le parchemin a été déchiré en quatre morceaux pour mieux le cacher ! Nous retournons donc sous notre saule pleureur pour un temps de répit (avec gâteaux américains aux pépites de chocolat... quel anachronisme!!!!). Puis, les compagnons se séparent de nouveau : certains partent faire un ravitaillement, d'autres rentrent directement au campement.

Le petit bois rassemblé, il est l'heure d'allumer le feu pour faire cuire de bonnes saucisses. Pour accompagner cette viande, rien de tel que des pommes de terre dans la braise ! Pendant la cuisson, Olivier nous accompagne musicalement avec sa guitare. Quel festin!!! Tous les compagnons sont ravis. Chacun se prépare son « chien chaud » (« hot dog ») et se régale. Afin de digérer et de pouvoir manger le dessert, Olivier nous emmène chez les Indiens d'Amérique avec la danse de l'ours ! Pour le dessert : bananes au chocolat dans la braise. Même François Sylvain, et Lisa qui pensaient ne pas aimer ou être déjà rassasiés, ne résistent pas !

Il est déjà tard, nous nous couchons sans rechigner sous nos abris de tissus, épuisés par cette longue journée.

 

Mercredi 14 août 

Ce matin, le soleil est toujours avec nous et la fraicheur aussi... Le réveil se fait plus tardif, pour le plus grand plaisir des animateurs... Au menu du « et aujourd'hui ? », nous retrouvons le programme de la journée bien sûr, le bilan de la journée passée à Chenonceau, et enfin un petit temps de réflexion tous ensemble sur « Quand, comment et qui je peux toucher ? ». Le « et aujourd'hui ? » terminé, nous commençons la fabrication des lampions, accessoires lumineux indispensables à notre éclairage de jeudi soir pour le « grand tournoi des guildes ». Chaque guilde choisit une couleur différente : orange pour François et Lisa (guilde des gestes), jaune pour Julien et Marjolaine (guilde des images), et enfin bleu pour Nicolas et Sylvain (guilde des mots). Les compagnons s'entraident pour fabriquer le plus beau lampion, chacun découpe, colle. Un petit peu de peinture et voilà ! Il ne reste plus qu'à faire sécher la colle et la peinture ! S'ensuit une heure de temps libre où chacun choisit ce qu'il souhaite faire. Sylvain, Nicolas, Julien et François se dirigent vers la rivière l'eau et malgré la fraicheur, ils se jettent à l’eau sauf Sylvain à qui la température ne sied pas. Marjolaine préfère se consacrer entièrement à un jeu d'écran, tandis que Lisa accompagne Elise à la pharmacie. Nous nous retrouvons tous autour d'un repas à confection très rapide : salade de pâtes. Après un dessert de fraises au sucre, nous nous attelons à faire la vaisselle. Puis c'est le grand départ pour notre prochaine mission dans les jardins du château de Villandry. Lisa et Elise doivent malheureusement abandonner la troupe pour une virée éclair chez le médecin. Elles en profitent pour faire les courses et reprendre tranquillement des forces. Lisa attends avec impatience  le retour de ses compagnons. Pendant ce temps-là, à Villandry, les compagnons de la guildes continuent leurs recherches. Une missive laissé par les chevaliers de l'ancien temps (Pixellion, Sigma et Grammatique) est trouvée par Marjolaine. Ces chevaliers ont emporté l'un des quatre morceaux du parchemin secret dans le passé. Ils ont laissé une recette pour concocter une potion afin de faire revenir les chevaliers dans le présent, pour réunir tous les morceaux de parchemin.
Le premier ingrédient à trouver est de la corne de minotaure ! Nous nous élançons donc dans le grand labyrinthe de Villandry ! Les compagnons passent le dédale au peigne fin et trouvent 6 cornes de minotaure ! En bon compagnon de la guilde des images, le seigneur Julien trouve 3 cornes à lui tout seul, mais heureusement que notre ami Sylvain passe derrière lui pour en trouver un autre qui avait échappé à sa vigilance! La première mission est un succès, et la seconde ne se fait pas attendre ! Un code secret est livré aux guildes que Marjolaine ne mettra qu'un instant à déchiffrer. Direction le Jardin des Simples, afin de rassembler différents éléments pour la potion. Tout le monde se perd dans l'immense jardin de plantes aromatiques et médicinales, mais après quelques péripéties nous avons tous les ingrédients pour la potion. Nous partageons le butin et nous lançons finalement à la recherche du parchemin. Le jardin d'eau semble être l'endroit idéal, mais finalement nos recherches sont vaines... Nous prenons le chemin du retour avec la crainte de ne pas remplir notre quête. Nous prenons une photo de l'équipe et surprise, le parchemin que nous cherchions est juste au-dessus de nos têtes, accroché à une rose. Nous pouvons rentrer l'esprit tranquille retrouver nos camarades Elise et Lisa. Nous prenons notre repas calmement et nous nous séparons pour faire différentes activités. Sylvain, Marjolaine, Nicolas et François préfèrent les jeux de tables tandis que Julien s'essaye à la pétanque avec Elise. Ils sont rejoints par Lisa et Olivio qui viennent éclairés par leurs lampions. Une terrible partie de pétanque commence et l'équipe de Lisa se fait battre à plat de couture. Mais Lisa prendra sa revanche contre un animateur, une sacrée victoire. Enfin, le camping s'endort et les compagnons des guildes regagnent leurs abris de fortune.

 

Jeudi 15 août

 

A peine réveillé, nous devons nous préparer pour partir au château du Clos Lucé. Après un temps d'expression accordé aux compagnons, nous embarquons dans nos chevaux mécaniques. Arrivé en fin de matinée, nous nous posons dans un coin et remplissons avec succès le défi des fautes. Sylvain, François et Nicolas n'éprouvent aucune difficulté et sont vite lassé de ce jeu. Nous pénétrons alors dans l'enceinte de l'ancienne demeure de Léonard de Vinci. Les beaux jardins sont ponctués d'inventions toutes plus impressionnantes les unes que les autres. De l'hélica (ancêtre de l'hélice), aux toiles accrochées dans les arbres, sans compter l'imposant char d'assault (qui aura passionné Nicolas et François), il y a bien de quoi trouver son bonheur ici. Mais personne n'oublie que la première chose à trouver est le 3eme morceau de parchemin. François découvre une missive glissée dans un carnet que nous venons de récupérer. Nous devons retrouver les différents indices éparpillés un peu partout. Nous nous séparons en guilde pour mieux réussir. Nous fouillons les moindres recoins de ce lieu. Marjolaine et Julien lirons attentivement chaque phrase laissée par De Vinci lui-même dans son château, au cas où il aurait laissé un indice important pour notre quête. Après avoir trouvé plusieurs messages et décrypteurs de codes secrets, les guildes se rassemblent pour décoder les indices. L'ultime indice indique l'emplacement du parchemin que Nicolas, François et Sylvain trouveront en un instant.
Nous passons par l'échoppe du château, à laquelle François fera acquisition d'un cheval, et Nicolas pourra poursuivre sa collection de monnaie de Paris.

Au retour, nous cherchons un marchand pour acheter quelques vivre mais nous n'en trouvons pas ( et oui c'est férié). Nous irons donc souper dans une auberge (celle du camp) pour le plus grand plaisir de chacun. En arrivant, nous communiquons la recette de la potion magique (pour faire revenir les chevaliers de la guilde) au serveur. Celui-ci la transmet au cuisinier qui s'en occupera. A la fin du repas, nous récupérons la potion et retournons au campement. Le grand tournoi des guildes va commencer, mais avant ça, il faut invoquer les chevaliers d'Alep. Deux des animateurs vont boire la potion pour aller dans le passé chercher les chevaliers. La tente bouge dans tous les sens et des bruits horribles s'en échappent. Voyager dans le temps doit être douloureux. Pixellion, Sigma et Grammatique finissent par sortir de la tente et ils sont exténués. Chaque chevalier prend une guilde sous son aile, et les défis commencent. L'honneur de commencer revient à la guilde des mots (Nicolas et Sylvain), qui répond aux différentes questions en rapport avec les journées précédentes. Certaines questions (noms de personnages, etc...) posent un peu problème, mais cela ne dure pas et c'est un sans-faute pour ce premier tour.
C'est au tour de la guilde des gestes avec le duo (Lisa et François). L'épreuve se compose de mimes en liens avec les visites culturelles et les compagnons ne feront qu'une seule erreur.
Enfin viens le tour des images, et Julien confirme son talent d'observation en reconnaissant chaque image qu'on lui proposait. L'épreuve se termine avec un succès presque sans faute.

L'heure de reconstituer le parchemin est venue. Tous se rassemblent autour d'un chaudron et des bougies. Nous recouvrons nos visages du sang sacré des chevaliers et commençons à dire des incantations. Nous enflammons les morceaux de parchemin trouvés jusqu'ici et les jetons dans le chaudron. Alors que tout flambe, l'incantation devient plus intense. Grammatique énonce des vers latins tandis que Pixellion amène le groupe à murmurer des mots secrets. Soudain Grammatique plonge sa main dans le brasier. Stupéfaction ! Il en ressort le parchemin secret ! Les compagnons le déplient et double stupéfaction, il est entièrement recouvert d'une vieille tâche de sang. Les chevaliers de la guilde expliquent que ce n'est pas le parchemin lui-même qui est important mais les efforts que les compagnons auront fait ensemble pour y parvenir. Tout ceci était donc un test. Maintenant, les chevaliers peuvent repartirent dans le passé l'esprit tranquille, sachant que la relève existe. Mais alors qu'ils s'apprêtent à partir, Sylvain les arrête et prétends « savoir la vérité ». Il accuse : « je sais que Grammatique, Sigma et Pixellion, c'est vous les animateurs ». Il accuse, preuve à l'appui : une photo prise par Nicolas montrant des animateurs manigancer quelque chose. Les animateurs doivent avouer leur mascarade et le grand jeu se finit dans les rires et les « j'en-étais-sûr ». Finit la confrérie, les jeunes ont bien aimé ce grand jeu de quête, même si certains n'y croyaient qu'à moitié. Et puis, comme dirait Lisa, l'important, c'est de jouer le jeu.

 

 

Vendredi 16 août

 

Et bien les quatre garçons n'ont pas trop de difficultés à se lever malgré la fraîcheur du matin et les filles prennent un peu plus leur temps. Une fois que tout le monde est prêt, le temps du « Et aujourd'hui ? » est venu afin de se préparer pour la journée. Chacun sait ce qu'il a à faire et le démontage du campement peut commencer. Les tentes ne semblent pas faciles à démonter mais la persévérance de chacun permet d’en venir à bout. Le campement disparait progressivement et les ventres commencent à grogner. On s’installe donc paisiblement à l’ombre d’un arbre pour profiter de notre dernier pique-nique ensemble. Avant de profiter de l’après-midi, une petite sieste musicale s’improvise pour certains y compris les animateurs pendant d’autres se font un petit temps calme multimédia. Ah !!! Les batteries sont rechargées et les garçons sont impatients de se jeter dans la piscine alors que Marjolaine et Lisa envisagent une après-midi plus calme. Aller mettre les pieds dans l’eau, regarder la nature et les spectacles qu’elle nous offre, se poser sur un banc résume bien l’après-midi de Lisa et Marjolaine. Pour nos chers ados males, c’est plutôt bataille dans la piscine, partie de loup enragé, courses aquatiques et chasse aux monstres marins.

La fin du séjour se fait ressentir et il est désormais temps de faire le traditionnel bilan des vacances accompagné d’une petite collation. Chacun prend la parole et parle de ses ressentis positifs comme négatifs et évoque même des idées pour de prochaines vacances. Tout le monde se dirige désormais vers les véhicules et se prépare au chemin du retour.