MARAIS FLEURIS

2012

...

  Lundi 6 août

 

10h : départ de l’ALEPA. Tout le monde est bien là. Yann nous indique le chemin mais les conducteurs n’en font qu’à leur tête et… se trompent de chemin !

Nous arrivons finalement à bon port. L’installation des tentes se fait sous la pluie (les seules gouttes d’eau de la semaine). Le soleil revenu, nous partons en ballade. Alexandre devient un spécialiste de la bataille de gratons : certains animateurs rient fièrement en le voyant attaquer d’autres animateurs, un peu moins fiers !

De retour au camping, c’est l’heure de se repérer dans ce nouveau monde écolo qui s’offre à nous. Les enfants ont l’air bien moins dérangé par les toilettes sèches que les animatrices.

A l’heure d’allumer le Campingaz, les choses se compliquent : il faut appuyer sur deux boutons en même temps, ça n’est pas forcément évident. On mange tard mais on mange bien, avant de dormir profondément.

 

Mardi 7 août

 

Nous partons ce matin à la piscine de Mauzé. Pour nous accompagner sur ce trajet, des centaines de vélos, venus pour la semaine internationale du cyclotourisme dans les Deux-Sèvres…

Finalement, on arrive à la piscine où les plus grands vont sauter et nager dans le grand bassin, tandis que les plus petits s’amusent dans le bassin ludique. Lutèce saute, Marcel barbotte, Marie joue avec les jets d’eau, Thibaut et Louis sont déclarés grands vainqueurs de la bataille d’eau.

La piscine, ça creuse. Après un repas bien mérité au camping, nous partons à Arçais pour faire un tour de barque sur la Venise verte.

Une fois sur les barques, Pierre et Alexandre commentent la façon de ramer des gondoliers, cette dernière laissant à désirer, il faut l’avouer. Le temps de la balade est doublé par rapport à la durée initialement prévu. Le répertoire musical concernant les bateaux et l’eau est entièrement chanté. Il faut dire que si les animateurs ne dirigent pas parfaitement les barques, qu’est-ce qu’ils chantent bien ! Tellement bien que Pierre leur demande de se taire pour s’écouter siffler.

Nous rentrons au camping, tous bien fatigués par cette journée aquatique.

Après le repas, un spectacle est organisé par d’autres campeurs. Nous nous y rendons donc, pour le plus grand plaisir des jeunes : jonglage avec du feu, balle d’eau, hulla-hop et acrobaties sont au programme. Les acteurs sont dans de beaux costumes, ce qui ravit les enfants. Pierre fait des commentaires à voix haute, sans oublier de rajouter « Oh pardon » à chaque fois et Lutèce éclate de rire pendant le spectacle. Louis et Marcel profitent même de l’épilogue. Les deux garçons sont passionnés par les lumières qui s’agitent devant eux.

 

Mercredi 8 août

 

Journée au parc d’attraction Pierre Brune. Thibaut va faire de la balançoire avec Lutèce tandis que les autres se précipitent vers le chemin en trampoline. Les enfants sautent en long, en large et en travers : c’était tellement woudi-woudi, ils avaient trop le swag ! Le petit groupe est invité à se rendre sur les jeux gonflables avant qu’il ne fasse trop chaud et qu’il n’y ait trop de monde. Un toboggan géant, de nouveaux trampolines et un château gonflable attendent les jeunes qui s’amusent comme des fous. Les jeunes et les animateurs grimpent ensuite tous sur une balançoire géante et vont d’avant en arrière jusqu’à ce que la faim et donc la fin se fassent ressentir.

Après avoir fait ripaille d’un pic-nic délicieux, nous attendons le petit train qui nous permet de faire le tour du parc. Le petit train va lentement (trop lentement pour certains) ; Marie est un peu inquiète alors elle donne la main à une animatrice, mais finalement, tout le monde descend content de cette promenade ferroviaire. Thibaut, Yann et Lutèce vont vers les bouées tamponneuses pour toujours plus s’arroser pendant que Marie, Marcel, Louis, Pierre, Alex et Steven vont faire des courses en sac sur des toboggans. Sur la route de la sortie, nous nous arrêtons aux miroirs déformants, qui font plus rire les animateurs que les jeunes, il faut bien l’avouer.

Avant de repartir au camping, on prend un goûter, assis sur l’herbe, bien à l’ombre.

Plein de soleil et de courbatures, on rentre au campement prendre une douche avant de fêter l’anniversaire de Marie.

Petits chapeaux, langues de belle-mère et cotillons sont de sortie, et tous les enfants célèbrent les quinze ans de Marie, qui est ravie.

 

Jeudi 9 août

 

Ce matin, nous partons au zoo de Chizé où nous allons toucher des animaux. Les jeunes peuvent ainsi approcher de très très près des cochons d’inde, un mouton, un coq, une tortue, une couleuvre et même un crapaud. Un peu plus loin se trouve une petite ferme où Louis s’amuse a chassé la pintade pour Thanksgiving. Heureusement qu’il a pris de l’avance, parce que la pintade est un peu plus rapide que le pauvre chasseur qui ressort sans son repas… On se balade à travers les daims, les cerfs, les singes, etc. Malheureusement, il faut repartir bien vite au camping pour un repas frais. Etant donné la chaleur, nous décidons d’aller à la piscine extérieure de Courçon. Marcel fait des bisous à Lutèce, Yann fait trempette dans le pédiluve, Alex fait de la plongée sous-aquatique, Thibaut se déplace à dos d’hippocampe (le rôle de l’hippocampe étant magnifiquement tenu par un animateur), Marie et Pierre entretiennent leur bronzage, Steven saute dans le grand bain et Louis se sent tellement bien dans l’eau qu’il ne veut plus en sortir.

Nous rentrons manger au camping avant de ressortir à Arçais pour manger une bonne crêpe, très attendue par les jeunes. Après avoir choisi la garniture de notre crêpe, Pierre fait part de ses considérations quant à la beauté et de la drôlerie des animateurs : certains sont mieux vus que d’autres apparemment !

Nous rentrons nous coucher pour une dernière nuit au camping.

 

Vendredi 10 août

 

Ce matin, nous restons au camping pour une activité manuelle. Dans le camping, on peut trouver de l’argile : les jeunes ont donc l’occasion de mettre les mains dedans et de produire des œuvres toutes plus magnifiques les unes que les autres. Steven nous montre ses talents de sculpteur tandis que les animateurs entraînent les enfants dans une bataille d’argile. Les jeunes gagnent et les animateurs, grands perdants, boudent un petit peu…. Mais pas longtemps, car pour mettre tout le monde d’accord, nous mangeons des raviolis avant de ranger nos affaires et de replier les tentes.

Marcel, Lutèce, Louis, Marie, Pierre et Alexandre partent faire des folies au magasin de souvenirs près du camping. Une fois leur bonheur trouvé, toute la troupe part en ballade pendant que certains animateurs chargent les minibus.

De retour de promenade où Alexandre essaie une fois encore d’attaquer les animateurs avec des gratons, nous montons tous dans le minibus, pour rentrer à l’ALEPA, où de vraies toilettes nous attendent (entre autre !)